Creacredit » FAQ du crédit

Quelques réponses relatives aux crédits et emprunts


Cofinoga Cetelem Cofidis Franfinance

Il est normal de se poser des question concernant les crédits ou une demande de prêt.
Notre Foire Aux Questions est à votre disposition pour répondre aux questions les plus fréquemment posées dans le cadre d'un futur emprunt. Si vous avez des questions spécifiques ou si vous ne trouvez pas de réponses satisfaisantes dans notre FAQ, n'hésitez pas à nous contacter.


Questions et réponses courantes sur les prêts

- Prêt à taux fixe et prêt à taux révisable, qu'est ce qui change ?
- Qu'est-ce qu’un prêt modulable ?
- Combien puis-je rembourser au maximum par mois ?
- Comment les banques calculent-elles mes revenus ?
- Quels sont les critères les plus importants pour l'acceptation d'un dossier ?
- À combien doit se monter au minimum mon apport personnel ?
- Comment faire pour calculer mon apport personnel ?
- Quelles charges entrent en jeu lors du calcul de l'endettement ?
- Quelles sont les conditions pour accéder au prêt à taux zéro ?
- Je souhaite passer par un notaire, à quel tarif dois-je m'attendre ?
- Quel parcours dois-je suivre pour obtenir un crédit ?
- Qu'est-ce qu’une offre de prêt ?
- Qu'est-ce qui pourrait faire que mon dossier soit automatiquement rejeté ?
- Une banque m'a refusé un crédit. Est-ce que j'ai une chance d'en trouver une autre qui acceptera ?
- Je n'arrive plus à payer mes mensualités. Que faire ?
- Est-ce que la banque peut se rétracter après avoir accepté mon dossier ?
- Qu'est-ce qu’un primo-accédant ?
- Est-ce que le fait de travailler dans une petite entreprise est un frein à l'obtention d'un crédit ?
- Étant parfois à découvert, j'ai peur que ça soit un élément qui puisse me desservir lors de ma demande de crédit immobilier. Est-ce le cas ?
- En moyenne, combien de temps dure un prêt ?
- Mes revenus ont augmenté. Puis-je rembourser plus ?
- Quels sont les points les plus importants à étudier avant de choisir une offre ?


* Prêt à taux fixe et prêt à taux révisable, qu'est ce qui change ?
Le prêt à taux fixe est une somme qui est soumise à un taux d'intérêt fixe, c'est-à-dire qu'il ne changera jamais, et ce, pendant toute la durée du remboursement du crédit. Le prêt à taux révisable est une somme qui est soumise à un taux d'intérêt révisable, c'est-à-dire que le taux varie selon des indices sur lesquels il a été indexé, et ce, que ce soit vers le haut ou vers le bas. A fortiori, le taux révisable est une offre assez alléchante, car le taux de base proposé est généralement faible, mais il peut très vite augmenter.

Il faut savoir que si vous souscrivez à un prêt à taux fixe et bien les mensualités dont vous devrez vous acquitter seront toujours égales. Alors qu'avec un prêt à taux révisable, le montant des mensualités variera. Ce n'est pas tout, si l'indice, sur lequel le taux révisable est indexé, vient à augmenter cela pourrait entraîner une hausse des mensualités ainsi qu'une augmentation de la durée de remboursement.

* Qu'est-ce qu’un prêt modulable ?
C'est un prêt à taux fixe qui vous permet à tout moment de modifier le montant des mensualités selon vos ressources. Voici les possibilités qui s'offrent à vous :

- Vous avez la possibilité d'arrêter de rembourser pendant une durée de 6 mois à 2 ans, après laquelle vous recommencerez à rembourser votre prêt.
- Vous avez la possibilité d'élever le montant de vos mensualités, de manière à rembourser plus vite.

* Combien puis-je rembourser au maximum par mois ?
La majorité des banques vous proposeront des mensualités maximales qui ne dépassent pas les 1/3 de vos revenus. Pour pouvoir calculer au mieux le montant des mensualités qui vous convient, les banques calculent votre taux d'endettement. Pour le calculer, elles prennent en compte les données suivantes :

- vos revenus.
- votre situation matrimoniale.
- le nombre d'enfants.
- la durée pendant laquelle vous comptez rembourser le prêt.
- la nature de vos revenus (par exemple, les banques ne définissent pas comme revenus, les allocations adultes handicapés, les allocations parents isolés, etc.).

* Comment les banques calculent-elles mes revenus ?
Pour calculer vos revenus, les banques vont d'abord chercher à savoir la source de vos revenus (travail, allocations) et ensuite, elles voudront savoir si ce revenu va être fixe ou non. Pour finir, les banques vont chercher à distinguer vos revenus et vos charges :

- revenus : salaires nets, loyers payés si vous êtes propriétaires, pensions, etc.
- charges : crédits déjà souscrits, loyers, factures, etc.

En calculant la différence entre vos revenus et vos charges, les banques peuvent ainsi voir vos capacités de remboursement.

* Quels sont les critères les plus importants pour l'acceptation d'un dossier ?
Voici les critères les plus importants :

- si vous êtes salarié, il vous faudra travailler depuis un petit moment dans la même entreprise.

- avoir un PEL (Plan Épargne Logement) ou verser régulièrement de l'argent sur un livret d'épargne, et ce, depuis quelques années. Ceci est très important, car cela prouve que vous êtes capable d'épargner.

- avoir une bonne capacité de remboursement.

- faire un apport personnel. En règle générale, les banques demandent un apport de 10%, mais si vous voulez vraiment les convaincre de vous accorder un crédit, nous vous conseillons de faire un apport d'au moins 25%.

- les mensualités ne doivent pas dépasser un tiers de vos revenus.

- avoir un bon projet à soumettre.

- si vous êtes salarié, il vous faudra avoir au minimum un CDI (Contrat Durée Indéterminée).

* À combien doit se monter au minimum mon apport personnel ?
Si vous souhaitez acquérir votre première maison principale, votre apport personnel devra s'élever à 10% auquel il faut rajouter les frais de notaires et les autres frais (garanties, assurances, etc). Si vous souhaitez investir pour louer ou si vous souhaitez faire un prêt travaux, il n'y aura peut être pas besoin d'apport personnel.

* Comment faire pour calculer mon apport personnel ?
La plupart du temps, l'apport personnel est constitué par une épargne que vous possédez déjà, c'est à dire :

- Plan Épargne Logement, Codevi, Livret d'épargne, Plan d' Épargne en Actions, Compte Épargne Logement, etc.
- Plan d'épargne proposé par les entreprises.
- dons d'argents provenant de la famille.
- prêts d'argents provenant de la famille.
- plus-value sur la vente de votre ancienne demeure.

Il existe également d'autres prêts qui peuvent faire office d'apport personnel, en voici quelques-un : prêt à taux zéro, prêt 1% employeur, prêt épargne logement, etc.

* Quelles charges entrent en jeu lors du calcul de l'endettement ?
Lorsqu'il faut calculer l'endettement d'une personne, on prend en compte les charges fixes comme le prêt à la consommation, le crédit renouvelable, crédit auto, prêt personnel, etc. La pension alimentaire ne fait, quant à elle, pas partie des charges fixes, car elle est déjà retirée au niveau du revenu fiscal.

* Quelles sont les conditions pour accéder au prêt à taux zéro ?
- vous devez atteindre un certain plafond de revenus.
- vous devez absolument avoir pour but d'acheter une résidence principale.
- la somme prêtée dépendra de votre situation familiale et de l'endroit où sera situé le bien.
- la somme prêtée ne peut pas aller au-delà des 20% de la valeur du bien.
- vous pourrez souscrire à un taux zéro dans la plupart des banques.

* Je souhaite passer par un notaire, à quel tarif dois-je m'attendre ?
Les frais de notaires englobent plusieurs prestations, les voici :
- les honoraires généralisés pour un notaire : ces honoraires sont établis de manière officielle et ils sont applicables à tous les notaires. Ils s'élèvent à 1,5% pour un bien d'une valeur de 75 000€, ce qui fait 1 125€ TTC d'honoraires. Ils s'élèvent à 1,2% pour un bien d'une valeur de 150 000€, ce qui fait 1 800€ TTC d'honoraires. Et pour finir, ils s'élèvent à 1,1% pour un bien d'une valeur supérieure ou égale à 300 000€, ce qui fait 3 300€ TTC d'honoraires.

- les frais d'actes de notaire : c'est-à-dire changement d'état civil, copies originales, etc. Pour une affaire de 122 000€, ils peuvent varier de 230 à 300€.

- les débours du notaire : il s'agit de charges dont le notaire doit s'acquitter, comme une hypothèque, la consultation du cadastre ou la consultation d'un géomètre. Les montants peuvent varier, mais en général ils peuvent s'élever à 200€.

- les taxes de mutation.

* Quel parcours dois-je suivre pour obtenir un crédit ?
Voici le parcours à suivre :

- Rendez-vous dans une banque et n'oubliez surtout pas de prendre avec vous tous les justificatifs nécessaires. Sans ces justificatifs, les banques ne pourront pas vous faire d'offres concrètes.
- après, il vous faut attendre la réponse de la banque sous environ 8 jours.
- vous allez recevoir une offre de prêt qui sera envoyé en trois exemplaires.
- Après réception de cette offre, vous avez minimum 10 jours pour y réfléchir et donner suite ou non.
- si vous finissez par accepter, il vous suffit de renvoyer l'offre par la poste.
- après acceptation de votre dossier, les fonds seront débloqués.

* Qu'est-ce qu’une offre de prêt ?
Dans cette offre, il doit être mentionné les choses suivantes : la somme que vous voulez emprunté, le taux d'intérêt auquel cette somme est soumise et les modalités de remboursements. Après réception, cette offre est valide durant 2 semaines. Attention, recevoir une offre de crédit ne signifie pas que vous allez avoir un crédit, il faut pour cela que l'organisme de crédit vous donne une réponse favorable.

* Qu'est-ce qui pourrait faire que mon dossier soit automatiquement rejeté ?
Le fait d'être fiché à la Banque de France vous interdit de passer tout contrat de crédit ou de prêt.

* Une banque m'a refusé un crédit. Est-ce que j'ai une chance d'en trouver une autre qui acceptera ?
Cela dépend des raisons du premier refus. Si le refus a été causé par des raisons objectives à savoir un taux de surendettement élevé, un manque de revenu, une perte d'emploi ou autre et bien il y a fort à parier que vous ne trouverez aucune banque qui voudra vous accorder un crédit. Par contre, si on vous a refusé un crédit pour des raisons subjectives à savoir votre situation familiale ou autre, et bien d'autres banques pourront vous accorder le crédit que vous souhaitez.

* Je n'arrive plus à payer mes mensualités. Que faire ?
Dans les faits, si vous ne payez pas 3 mensualités de suite, la banque ou l'organisme prêteur peut exiger de vous le paiement de l'intégralité de la somme dans les 30 jours et si vous avez souscrit un crédit immobilier, la banque peut en exiger la vente pour permettre le remboursement. Cependant, en les contactant pour leur faire part de vos difficultés, ils essaieront de convenir avec vous de moyens pour vous permettre de rembourser à votre rythme et selon vos moyens. Pour ceux qui ne sont pas sûrs de leur situation et qui ont peur de ne plus pouvoir assumer le paiement des mensualités pendant un certain laps de temps, nous vous conseillons le prêt modulable. C'est un prêt à taux fixe qui vous permet de modifier à tout moment le montant des mensualités selon vos ressources. Voici les possibilités qui s'offrent à vous :

- vous avez la possibilité d'arrêter de rembourser pendant une durée de 6 mois à 2 ans, après laquelle vous recommencerez à rembourser votre prêt.
- vous avez la possibilité d'élever le montant de vos mensualités, de manière à rembourser plus vite.

* Est-ce que la banque peut se rétracter après avoir accepté mon dossier ?
Non, si vous avez respecté les délais (min 10 jours, max 30 jours) au moment du renvoi de l'offre préalable et bien la banque est obligée de remplir son contrat et de vous faire profiter de l'offre qu'elle vous a proposée.

* Qu'est-ce qu’un primo-accédant ?
C'est une personne qui accède à la propriété pour la première fois. Les banques sont particulièrement friandes de ce genre de clients, car ça leur permet d'avoir de nouveaux clients à fidéliser. La plupart du temps, les primo-accédants bénéficient d'offres qui leur permettent de financer à 100% leur futur bien.

* Est-ce que le fait de travailler dans une petite entreprise est un frein à l'obtention d'un crédit ?
Non, les banques prennent plus en compte votre métier et depuis combien de temps vous travaillez dans votre entreprise. En faisant cela, elles cherchent à voir si vous êtes une personne stable et surtout si votre revenu est assuré.

* Étant parfois à découvert, j'ai peur que ça soit un élément qui puisse me desservir lors de ma demande de crédit immobilier. Est-ce le cas ?
Vous avez raison, cela peut vous desservir. Les acceptations de crédit se jouent parfois à peu de choses alors, faites attention, et restez dans les limites de vos revenus. De ce fait, vous garderez de bonnes relations avec votre banquier qui sera plus enclin à vous accorder un crédit.

* En moyenne, combien de temps dure un prêt ?
En France, la moyenne est de 20 à 25 ans, mais en réalité les prêts durent entre 8 et 10 ans.

* Mes revenus ont augmenté. Puis-je rembourser plus ?
Si vous avez souscrit à un prêt modulable, vous avez la possibilité d'augmenter le montant de vos mensualités afin de rembourser plus vite et ainsi payer moins d'intérêts.

* Quels sont les points les plus importants à étudier avant de choisir une offre ?
Avant de choisir telle ou telle offre, il y a plusieurs points à étudier, les voici :

- la durée du crédit : la durée du crédit, c'est le temps que vous allez mettre pour rembourser l'intégralité du crédit.

- le montant de vos mensualités : c'est la somme que vous allez devoir rembourser chaque mois. Pour éviter le surendettement, nous vous conseillons vivement de prendre des mensualités qui ne dépassent 1/3 de vos ressources.

- le Taux Effectif Global (TEG) : ce taux est l'un des meilleurs moyens si ce n'est le meilleur moyen pour comparer les différentes offres de crédit qui s'offrent à vous. En effet, il regroupe l'ensemble des frais que va entraîner le crédit, c'est-à-dire les intérêts, les commissions, les rémunérations, les frais de dossiers ainsi que les obligations d'assurances et les sommes qui en découlent.

- le taux nominal : ce taux est pris en compte dans le calcul des intérêts que vous devrez payer chaque mois. C'est le taux qui est le plus montré lorsque l'on essaie de vous vendre une offre de crédit, en effet il est beaucoup plus bas que le TEG et c'est donc plus vendeur. Ne vous y fiez pas et vérifiez toujours le TEG avant de vous engager.

- les assurances : c'est un point important dans la souscription d'un crédit. Sachez que toutes les assurances ne sont pas obligatoires et que votre organisme de crédit peut vous en proposer une. Sachez également que rien ne vous empêche de souscrire à une assurance crédit dans une compagnie d'assurance spécialisée.

- au total, combien va vous coûter ce crédit ? : le montant total du crédit va dépendre de 4 critères à savoir la somme que l'on va vous prêté, le temps que vous allez mettre pour rembourser, le TEG et les assurances que vous aurez choisies.

Revenir en haut de la page