Creacredit » Les différents crédits » Travaux

Présentation du crédit rénovation


Cofinoga Cetelem Cofidis Franfinance

1. Définition du crédit travaux :
Appelé aussi "prêt travaux", le crédit travaux est membre à part entière de la grande famille des crédits à la consommation, de ce fait vous bénéficiez d'une protection complète offerte par le droit à la consommation (vous pouvez vous retracter sous 7 jours). Pour faire court, le crédit travaux vous permet d'entreprendre des travaux dans votre habitation. Par habitation, on entend la résidence principale ou secondaire, une maison ou un appartement, un bien neuf ou plus vieux.

Parmi ces travaux, on retrouve les changements apportés à votre habitat, c'est à dire le fait de changer les vitres, modifier ou réparer les circuits électriques, mais également tous les travaux effectués pour changer la décoration de votre habitation. Vous pouvez également souscrire à un crédit travaux pour pouvoir faire construire une piscine ou alors si vous voulez installer une véranda...

Il faut savoir que le crédit travaux est un crédit affecté, c'est-à-dire qu'au moment de faire le crédit, vous allez devoir spécifier le détail des travaux à entreprendre. Pour pouvoir justifier du montant demandé, il vous faudra fournir toutes les factures et les devis à votre organisme de crédit ou à votre banque. Le crédit travaux est un crédit qui vous permet seulement de pouvoir entreprendre des travaux dans votre logement, il n'est pas utilisable autrement.

De manière générale, la somme que l'on vous prêtera à travers d'un crédit travaux va s'élever entre 1 500 et 21 500 euros, on appelle ça un "prêt pour petits travaux". Si vous voulez entreprendre des travaux qui dépassent la somme de 21 500€, il vous faudra souscrire à crédit immobilier. Selon le montant emprunté, vous aurez la possibilité d'étaler vos remboursements sur une durée de 12 à 84 mois. C'est avant de signer le contrat que, l'organisme prêteur fixera le montant des mensualités, les taux auxquels seront soumis la somme prêtée ainsi que les conditions dans lesquelles vous allez devoir rembourser. Sachez que vous n'avez rien à payer avant la signature d'un contrat, si l'organisme prêteur vous réclame une somme avant, n'en faites rien et cherchez un autre organisme.

Vous ne devez commencer à rembourser qu'à partir du moment ou vous avez eu le bien ou les matériaux nécessaires au commencement des travaux. Si la personne qui a emprunté l'argent le veut, elle peut demander la livraison instantanée du bien ou des matériaux. La livraison se fera dans une période de 3 jours à une semaine et à partir du moment où l'emprunteur a reçu les matériaux et bien la période de rétractation est finie et il est définitivement engagé à rembourser le crédit.

Si vous ne parvenez pas à souscrire à un crédit travaux auprès d'une banque ou d'un organisme de crédit et bien sachez que l'État ou d'autres administrations mettent à votre disposition d'autres solutions, mais attention certaines d'entre elles ne sont pas moins facile à acquérir :

- le PEL (Prêt Épargne Logement)
- le prêt écologique
- le prêt éco à taux zéro
- le prêt écologique
- le prêt à taux 0
- le prêt CAF
- le prêt fonctionnaire...

Pour finir, si vous envisagez de faire des travaux, nous vous conseillons de privilégier le crédit travaux plutôt que le crédit renouvelable ou autre réserve d'argent. En effet, en souscrivant à un crédit travaux, vous allez devoir apporter tout les justificatifs de prix concernant les matériaux ou autres, de ce fait l'organisme prêteur verra la somme à prêter et sera rassurer quant à votre degré de sérieux, il pourra ainsi vous proposer une offre intéressante avec des taux plus bas que ceux d'une réserve d'argent.

2. Les points de comparaison à étudier pour bien choisir son offre de crédit travaux :
Avant de choisir telle ou telle offre, il y a plusieurs points à étudier, les voici :

  • l'apport : en faisant un apport d'argent, vous pouvez faire baisser le montant des mensualités ainsi que leur durée.

  • la durée du crédit : la durée du crédit, c'est le temps que vous allez mettre pour rembourser l'intégralité du crédit.

  • le montant de vos mensualités : c'est la somme que vous allez devoir rembourser chaque mois. Pour éviter le surendettement, nous vous conseillons vivement de prendre des mensualités qui ne dépassent 1/3 de vos ressources.

  • le Taux Effectif Global (TEG) : ce taux est l'un des meilleurs moyens si ce n'est le meilleur moyen pour comparer les différentes offres de crédit qui s'offrent à vous. En effet, il regroupe l'ensemble des frais que va entraîner le crédit, c'est-à-dire les intérêts, les commissions, les rémunérations, les frais de dossiers ainsi que les obligations d'assurances et les sommes qui en découlent.

  • les assurances : c'est un point important dans la souscription d'un crédit. Sachez que toutes les assurances ne sont pas obligatoires et que votre organisme de crédit peut vous en proposer une. Sachez également que rien ne vous empêche de souscrire à une assurance crédit dans une compagnie d'assurance spécialisée.

De plus, il faut savoir que les offres de crédit varieront selon votre situation, c'est à dire par rapport à vos ressources, votre métier, votre âge ou votre situation personnelle. En effet, au plus l'organisme de crédit juge que vous êtes un client risqué au plus il va vous faire payer cher le crédit.

3. L'offre préalable de crédit travaux : Dans cette offre, il doit être mentionné les choses suivantes : le type de travaux entrepris, la somme que vous voulez emprunté, le taux d'intérêt auquel cette somme est soumise et les modalités de remboursements. Après réception, cette offre est valide durant 2 semaines. Attention, recevoir une offre préalable de crédit ne signifie pas que vous allez avoir un crédit, il faut pour cela que l'organisme de crédit vous donne une réponse favorable.