Creacredit » Les différents crédits » Renouvelable

Présentation du prêt revolving


Cofinoga Cetelem Cofidis Franfinance

1. Définition du crédit renouvelable :
Le crédit renouvelable peut porter plusieurs noms parmi lesquels "crédit permanent", "crédit revolving" ou "réserve d'argent", toutefois la seule appellation légale de ce type de crédit, c'est le crédit renouvelable. Le principe du crédit renouvelable est très simple, en effet c'est une somme d'argent dont vous disposez et qui se renouvelle au fur et à mesure que vous remboursez. Grâce à ce renouvellement, vous pouvez réutiliser les sommes remboursées.

La somme dont vous disposerez sera calculée en fonction de vos revenus et de vos capacités de remboursements. Il vous est possible de souscrire à ce type de crédit en passant par une banque ou par un organisme de crédit. Le crédit renouvelable est également beaucoup utilisé dans la grande distribution qui propose des cartes de paiement qui vous permettent d'accéder au crédit renouvelable (ex: la carte accord d' Auchan).

La plupart du temps, votre crédit renouvelable sera effectif pendant 1 an et il sera renouvelé tous les ans. Environ trois mois avant que votre crédit ne se finisse, vous serez prévenu des modalités liées à son renouvellement. Il y a une date clé dans un crédit renouvelable, c'est la date anniversaire. À cette date seulement, vous aurez la possibilité de convertir votre crédit renouvelable en un prêt ordinaire qui sera dû pour le reste de la somme qui vous a été prêtée. Depuis mai 2011, si l'emprunteur n'a pas utilisé son crédit renouvelable depuis 2 ans et bien la banque ou l'organisme de crédit prêteur devra lui envoyer une lettre lui demandant s'il souhaite toujours bénéficier de ce crédit. Si l'emprunteur re répond pas 20 jours avant la fin de son contrat et bien celui-ci se verra résilié son contrat à la date d' échéance.

Sachez également que vous avez le droit de ne pas être en accord avec les modifications de contrat que peut vous proposer votre banque ou votre organisme de crédit, pour manifester votre désaccord rien de plus simple, il vous suffit de renvoyer le bulletin réponse fournie avec l'offre. Si l'emprunteur souhaite rehausser son plafond et bien le prêteur (banque, organisme de crédit, etc) doit lui proposer une nouvelle offre qui correspond à ces besoins. Parmi les autres droits de l'emprunteur, on peut avoir la possibilité de réduire son plafond, résilier son contrat ou alors refuser d'utiliser son crédit.

La souscription d'un tel crédit n'est pas sans risque, en effet il faut être extrêmement prudent. Il faut avoir une certaine stabilité financière en souscrivant à ce type de crédit, car si votre situation change et bien les mensualités ne changeront pas et vous risquez de vous retrouver en surendettement. De plus, ce type de crédit est soumis à de forts taux d'intérêt qui sont la plupart du temps variable.

Si jamais vous avez souscrit à ce type de crédit et que vous avez des problèmes avec le paiement de vos mensualités, n'hésitez pas à contacter l'organisme prêteur et essayez de voir avec eux ce qu'il est possible de faire. Toutefois, si vous n'arrivez plus à payer vos mensualités, l'organisme prêteur peut vous demander de rembourser intégralement la somme en y ajoutant des intérêts ainsi que des pénalités de retard.

Pour finir, voici quelques dates qui ont permis au crédit renouvelable d'être un peu plus réglementé:

- 1er février 2004 : une loi entre en vigueur, celle-ci permet au souscripteur d'un crédit renouvelable de ne pas accepter les modifications de son contrat et de pouvoir négocier avec l'organisme de crédit ( seulement lors du renouvellement et 20 jours avant que les modifications ne soient effectives). De plus, les organismes prêteurs doivent vous tenir au courant de l'avancée de votre contrat, et ce, de manière régulière.

- 20 janvier 2005 : la loi Chatel entre en vigueur, celle-ci propose un encadrement beaucoup plus strict des crédits renouvelables. De plus, il permet au souscripteur du crédit de pouvoir résilier son contrat, baisser son plafond ou alors cesser d'utiliser son crédit.

2. Les points de comparaison à étudier pour bien choisir son offre :
Avant de choisir telle ou telle offre, il y a plusieurs points à étudier, les voici :

  • la durée du crédit : la durée du crédit, c'est le temps que vous allez mettre pour rembourser l'intégralité du crédit.

  • le montant de vos mensualités : c'est la somme que vous allez devoir rembourser chaque mois. Pour éviter le surendettement, nous vous conseillons vivement de prendre des mensualités qui ne dépassent 1/3 de vos ressources.

  • le Taux Effectif Global (TEG) : ce taux est l'un des meilleurs moyens si ce n'est le meilleur moyen pour comparer les différentes offres de crédit qui s'offrent à vous. En effet, il regroupe l'ensemble des frais que va entraîner le crédit, c'est-à-dire les intérêts, les commissions, les rémunérations, les frais de dossiers ainsi que les obligations d'assurances et les sommes qui en découlent.

  • le taux nominal : ce taux est pris en compte dans le calcul des intérêts que vous devrez payer chaque mois. C'est le taux qui est le plus montré lorsque l'on essaie de vous vendre une offre de crédit, en effet il est beaucoup plus bas que le TEG et c'est donc plus vendeur. Ne vous y fiez pas et vérifiez toujours le TEG avant de vous engager.

  • les assurances : c'est un point important dans la souscription d'un crédit. Sachez que toutes les assurances ne sont pas obligatoires et que votre organisme de crédit peut vous en proposer une. Sachez également que rien ne vous empêche de souscrire à une assurance crédit dans une compagnie d'assurance spécialisée.

  • au total, combien va vous coûter ce crédit ? : le montant total du crédit va dépendre de 4 critères à savoir la somme que l'on va vous prêté, le temps que vous allez mettre pour rembourser, le TEG et les assurances que vous aurez choisies.

De plus, il faut savoir que les offres de crédit varieront selon votre situation, c'est à dire par rapport à vos ressources, votre métier, votre âge ou votre situation personnelle. En effet, au plus l'organisme de crédit juge que vous êtes un client risqué au plus il va vous faire payer cher le crédit. Pour finir, les offres de crédit renouvelable peuvent aussi varier selon les organismes, car ceux-ci n'utilisent pas les mêmes moyens pour évaluer les risques, donc pour un organisme vous pourrez être un client risqué alors que pour un autre organisme vous ne le serez pas.